Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
Sujet :

Historique VF

GoaT
   Posté le 16-10-2005 à 11:33:02   

Voilà la traduction de l'historique. Pour les puristes, je tiens à dire que j'ai réagencé le texte qui ne voulait rien dire par endroits pour cause de dispatchage immonde des informations. J'ai remis le tout en ordre chronologique (avant la guerre, la guerre, etc.). Oui ,certaines expressions ont été traduites à la va-vite. Si vous avez des suggestions, je suis tout ouï. Je m'attellerais à la description des races par la suite.

Historique


La guerre entre les Dieux est un des épisodes primordiaux de notre histoire et a laissé le monde des vivants dans le chaos le plus complet. Dans les temps anciens de la dimension surréaliste, la guerre divisa les rangs, attisant la colère et la rage de chacun et obligeant les dieux à ignorer les règles édictées par le Dominateur. Voici l’histoire de cette époque, voici l’histoire de notre monde :

Dans les premiers temps, la dimension surréaliste était vide et extrêmement chaotique. Des esprits et des créatures abominables erraient en son sein. Au fur et à mesure que le temps passait, ils réalisèrent le potentiel de leurs forces combinées et joignirent leurs forces. Ainsi fut enfanté l’Unique.

L’unique perdit son chemin dans le Chaos qui l’entourait. Il décida alors de reconstruire le monde selon sa propre idéologie. Dans ses songes, il rêva d’une Dimension toute nouvelle, un monde paisible, un royaume ordonné. Le monde créé par l’Unique était constitué de trois Dimensions: la dimension extérieure, la dimension médiane et la dimension intérieure. Quand l’Unique en eut assez de penser et rêver, il laissa son corps aussi bien que son esprit se scinder pour engendrer six dieux : le Dieu de la Puissance, le Dieu de la Justice, le Dieu du Feu, le Dieu du Mal, le Dieu de l’Intellect et le Dieu de l’Obscurité. Comme le règne de l’Unique s’était achevé, ces dieux héritèrent de son esprit et dirigèrent le système et les ressources des dimensions fraîchement créées.

La dimension mystique créée par l’Unique avait gratifié les Dieux de pouvoirs infinis. Mais quoi qu’il en soit, les Dieux étaient toujours réprimés sévèrement par les lois de l’équilibre de la dimension mystique, et aucun d’entre eux ne pouvait se soustraire aux dernières étapes de la vie. Ces règles limitaient les différents pouvoirs des dieux assurant l’équilibre pour stabiliser la situation.

Les dieux avaient bâti un autre monde magnifique et pacifique pour leur peuple dans la dimension supérieure entre les mondes des Dieux et le monde physique soumis à l’équilibre. Ainsi quatre dimensions étaient distinctes l’une de l’autre. La seule manière de voyager à travers elles était d’utiliser les navettes technologiques qui connectaient les quatre dimensions. Les cieux bleus comme le cristal, les sublimes cascades, la double lune surnaturelle, les vastes plaines, les antiques forêts mystiques, les marais couverts d’un sombre gaz toxique, le désert inhabité ou la région polaire aux températures extrêmes étaient tous des particularités du monde qui existaient en harmonie et fascinaient tout un chacun. Ce fut alors que l’Unique introduisit deux sortes de créatures intelligentes : l’humanité et les centaures. Tous deux étaient neutres et indépendants, libres de l’influence des dieux et créèrent leurs civilisations uniques. Dans la dimension intérieure, se trouve le lieu de Résurrection.

La présence de démons, de monstres et de créatures effroyables a rendue cette dimension horrible et effrayante. Le sol noirci, la lave brûlante et le climat des plus étranges plongent les lieux dans le chaos et le mal. Le Dieu des Enfers, qui règne sur l’endroit, est très éloigné du monde des Dieux et a donc bénéficié de plus de libertés pour user de son pouvoir. Il s’en servit pour créer cinq créatures surnaturelles. Aux yeux des créatures vivantes, leur monde semblait compliqué mais ordonné. Pourtant le monde des Dieux, considéré comme calme et débonnaire, est en crise. Le Dieu du Mal, rejeton des mauvaises pensées de l’Unique, ne pouvait supporter les restrictions de la distribution équilibrée des pouvoirs. Il est habité par la volonté de défier les plus puissants des Dieux … Mais il savait que pour un Dieu l’égoïsme est parfois nécessaire pour forger un esprit mauvais et indépendant. Ainsi, il choisit de s’associer avec le Dieu des Enfers. Il ignorait que le Désir, une fois suscité dans le cœur des Dieux, échappait à tout contrôle. Le Dieu des Enfers accepta l’invitation mais fit une entorse à l’accord de bénéfice mutuel. Il fut le premier à déclarer la guerre avec l’aide de ses créatures.

Mus par leurs désirs de briser ces limites, les Dieux ignorèrent les promesses qu’ils avaient faites au Dominateur, abandonnèrent les règles qu’ils avaient établies et finirent par provoquer une guerre. La guerre entre les dieux brisa toutes les restrictions qui régissaient leurs rapports. Cela était suprêmement insultant pour la fierté et l’honneur de l’Unique ; le chaos prenant place dans le monde physique, autrefois si équilibré, était ironique, même pour les Dieux, vu qu’ils avaient fixées eux-mêmes toutes ces règles pour leur propre bien.

La dimension entière trembla durant cette guerre étrange. Toutes les créatures vivantes sentirent les effrayants et sinistres désastres naturels : tsunamis, tremblements de terre, tornades et typhons. Ils prièrent, se confessèrent et demandèrent aux Dieux ce qu’ils avaient bien pu accomplir de si mal. Aucune réponse ne vint les réconforter. Les catastrophes et les morts se succédèrent inlassablement. Le Dieu des Enfers avait sous-estimé la puissance générée par l’union des autres Dieux. Après de nombreuses défaites, il se retira profondément dans la Dimension Intérieure, au sein de l’Arbre de Vie. L’arbre de Vie était un végétal imposant, planté par l’Unique. La Dimension entière, les ressources et les pouvoirs des Dieux trouvaient leur source dans l’Arbre. C’était le seul endroit libre de toute influence des six Dieux. L’arbre de Vie ne protégeait pas les rebelles. Le Dieu des Enfers eut donc à affronter la plus cruelle des sanctions : torturé sans fin à la fois physiquement et spirituellement et lié par une chaîne de glace et de feu. Pendant ce temps, les cinq créatures avaient été scellées individuellement dans cinq pierres spirituelles, attendant qu’elles fondent toutes et les libèrent. Personne n’aurait pu penser que ces pierres comportaient des responsabilités bien particulières, et un pouvoir des plus étranges.

Si le pouvoir des Dieux venait de l’âme, le désir troubla la quiétude du Dieu du Mal. Il se mit en tête de voler les Pierres Spirituelles… En tentant de desceller les pierres sur la Sainte table, il attira l’attention des Dieux gardiens. Une autre guerre horrible se produisit, une guerre remplie de sang et de feu, une guerre entre le mal et la justice. Le Dieu du Mal fut vaincu et son corps déposé dans une piscine emplie de son propre sang. Son liquide vital suinta au travers des Pierres Spirituelles et le Dieu proféra une malédiction emplie de fiel avant de rendre son dernier souffle. Personne ne pensa alors que le sang du Dieu était la clé pour libérer le pouvoir des Pierres Spirituelles et que les Pierres pouvaient réaliser des souhaits en échange de vies. Ainsi la malédiction se réalisa. Tandis que les Dieux mouraient l’un après l‘autre, se transformant en esprits, le Passage des Cieux tomba dans le monde médian.

La violente collision avait fait reculer les civilisations du monde médian. Elle repoussa le monde physique si équilibré jusqu’à ses limites, distordant la dimension entière. Les Dieux devenus esprits erraient dans la dimension extérieure. Sans corps, sans pouvoirs, il ne leur restait plus que de délicates facultés leur permettant à peine de maintenir leur existence. Tout était revenu au commencement. Pour prévenir leur chute, l’unique solution était de se déchirer pour les volontés et les croyances des créatures de la dimension médiane. Malgré cela, les dieux se présentaient toujours sous un noble jour. Aidant les races de la dimension médiane à développer leur technologie, établir leurs lois, leur apprenant même l’usage de la magie. En retour, toutes les races avaient établi un sanctuaire pour préserver la dignité des Dieux et rassembler plus de croyants. Ce dont les Dieux avaient besoin pour former une armée de fidèles. Dans les dimensions, rien ne pouvait échapper à la loi universelle de la restitution. Mais les Dieux, habités par le désir de survivre, entamèrent le plus important des conflits : la guerre des Dieux. Devenus fous, ils n’avaient plus aucune conscience des règles des dimensions… Les vengeances et les malédictions les menèrent droit à leur extermination.

Les guerres, la cruauté, les tueries, les disputes, le désir et la magie...Toutes ces choses décrivent cette dimension et fournissent une intrigue avec une histoire remplie de surprises, d’aventures et de romances.

Durant cette période emplie d’aventures, vivait Arthunzala, un prince humain. Il rêvait de scènes se répétant à l’infini et dépeignant le moment où ses parents avaient été assassinés devant lui, alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Néanmoins, il était un prince errant, un guerrier fier et brave et, en définitive, le roi qui portait la plus grande des responsabilités. La difficulté de son éducation renforça sa gentillesse et son caractère raffiné. Son existence si frustrante ne le rendit que plus noble.